Des conseils pour réussir son investissement Pinel

par Elise Carde Dans Actualités

Les investissement nécessitent de plus en plus de réflexion. C’est aussi le cas pour la Loi Pinel. Plusieurs points sont à vérifier pour réussir son placement. Et il est intéressant de les connaître pour bénéficier des avantages qui sont possibles.

C’est un projet à long terme

La loi Pinel permet d’investir dans de l’immobilier neuf pour proposer le logement à la location, dans des zones précises, avec des montants de loyer plafonnés. La durée de la location évolue entre 6 et 12 ans, avec un taux de réduction de 12 à 21%. Ce dispositif est à long terme et il dépend de plusieurs critères qu’il faut prendre en compte. Il est toujours préférable de demander les conseils et l’intervention d’un professionnel pour le montage financier.  Cela permet de définir le financement bancaire mais aussi les conséquences sur vos autres placements.

La réduction d’impôt, un calcul à faire

Comme tous les investissements, il faut faire le calcul pour savoir si l’investissement est valable.Combien va vous rapporter la réduction d’impôt ? Pour cela, il faut se projeter et faire des simulations en fonction de sa situation actuelle mais aussi à venir… Un changement dans la situation familiale peut avoir des impacts sur votre feuille d’impôt : selon l’âge des enfants, cela peut être judicieux de faire l’achat d’un bien immobilier pour le louer quand il ne fait plus partie du foyer fiscal.

Un bon emplacement ? C’est indispensable.

Quand on demande à un professionnel les conseils pour réussir son investissement immobilier, c’est l’emplacement qui arrive en tête de la liste. Il convient de trouver la bonne localisation à l’intérieur de des zones pour pouvoir bénéficier de la loi Pinel. Le choix d’un promoteur reconnu évite de faire un investissement qui ne sera pas facile à louer.

Des professionnels pour un investissement

Ce type d’investissement est réservé à la location : ce placement ne peut être perçu comme l’achat d’une résidence principale pour l’investisseur. Si le bien doit avoir des qualités, il ne nécessite pas d’un coup de coeur de la part de l’acheteur. Même avec un contexte de taux d’emprunt très bas, l’immobilier d’investissement apparaît comme une solution facile.

Cela nécessite aussi de la réflexion sur la durée de l’emprunt par exemple. Si vous empruntez sur une période trop courte, l’imposition sera plus forte car il n’est pas possible de déduire les intérêts. Il existe d’autres situations, par exemple, la construction du bien prend du retard et vous ne pouvez pas louer aux dates prévues. Cela peut avoir des conséquences financières importantes qui sont connues des professionnels de ce genre de produits.